Isabelle Massalski Traduction
Traduction, Relecture-Correction, Localisation, post-édition et Assistance Administrative
 
39, rue Bataille, 69008 Lyon, France
 

(+33) 6 27 76 97 92 

Qu'appelle-t-on outil de TAO ?

03 Jan 2022 Isabelle Massalski Traduction TM et TAO

L'outil de TAO est un outil de traduction assistée par ordinateur. Il ne s'agit en aucun cas d'un générateur de traduction automatique. Toutefois, l'utilisation de ce type d'outil permet au traducteur de gagner considérablement du temps lorsqu'il doit effectuer la traduction d'un document. L'outil de TAO est devenu incontournable dans le monde de la traduction d'aujourd'hui. Il est synonyme de rapidité et surtout de qualité.

  • Le logiciel de mémoire de traduction :
    C'est le plus connu des outils de TAO. Il permet de diviser le texte à traduire en segments, donc en unités à traduire. Le logiciel de mémoire de traduction enregistre, au cours du processus de traduction du document, dans une base de données, les segments déjà traduits. S'il reconnaît par la suite un segment qui lui paraît identique ou similaire à un segment déjà traduit, il le propose au traducteur en lui indiquant un certain degré de similitude. Le traducteur reste néanmoins entièrement libre d'utiliser la proposition ou non. Pour le traducteur, ce type d'outil présente un avantage incontestable en matière de rapidité d'exécution et de consistance dans son texte traduit, donc de qualité. Au fur et à mesure de ses travaux, le traducteur alimente donc, par l'ensemble des traductions qu'il a déjà effectuées, sa base de données générale propre, mais aussi sa base de données dans une spécialité précise, ou encore la base de données qu'il alimente pour un client précis. Certains outils de mémoire de traduction fonctionnent cependant avec des documents de référence chargés au préalable et non avec une base de données alimentée par des traductions. Voici quelques exemples de logiciels de mémoire de traduction : Across, SDL Trados, Star Transit, DéjàVu.
     
  • Le moteur de recherches linguistiques
    Il fonctionne de façon similaire aux moteurs de recherche habituels mais, au lieu de chercher des résultats sur le Web, il consulte une base de données qui regroupe des mémoires de traduction pour y trouver des segments ou parties de segments déjà traduits qui correspondent à un segment à traduire. Le logiciel Linguee fait partie de ces moteurs de recherches linguistiques.
     
  • Le logiciel de gestion terminologique :
    Il permet au traducteur de rechercher automatiquement les termes du document à traduire dans une base de données. Il peut ensuite décider par lui-même d'utiliser ou non les propositions de l'outil. Parmi les logiciels de gestion terminologique, on peut citer SDL MultiTerm et CrossTerm.
     
  • Le logiciel d'alignement :
    Il sert à créer une mémoire de traduction à partir d'un texte d'origine et de sa version traduite. Pour ce faire, le logiciel divise les deux textes en segments qu'il examine pour déterminer s'ils correspondent. Le résultat est ensuite importé dans un outil de mémoire de traduction et peut ainsi servir pour la suite comme élément de référence pour d'autres traductions. Le logiciel Across, par exemple, permet d'aligner les textes de cette manière.
     
  • Il existe également d'autres outils d'aide à la traduction qui sont très utiles au traducteur : les correcteurs d'orthographe, les logiciels de reconnaissance vocale, les dictionnaires, lexiques et bases de données en ligne, ainsi que des logiciels de gestion de projet comme Memsource.

Articles similaires

Derniers articles

8 spécialistes de la linguistique

Quelles sont les langues « indo-européennes » ?

Qu'appelle-t-on outil de TAO ?

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de FNAE

Connexion