Isabelle Massalski Traduction
Traduction, Relecture-Correction, Localisation, post-édition et Assistance Administrative
 
39, rue Bataille, 69008 Lyon, France
 

(+33) 6 27 76 97 92 

En quoi consiste la post-édition ?

Post-édition

La post-édition est une prestation de plus en plus répandue sur le marché de la traduction mais de quoi s’agit-il exactement ?

La post-édition consiste à corriger une traduction automatique afin d’obtenir une traduction de bonne qualité et de rendre le texte compréhensible et utilisable pour son lecteur.

Pour que la post-édition soit une vraie réussite il faut, d’une part, que le texte original soit bien écrit et, d’autre part, que le logiciel de traduction automatique soit performant. Si le résultat de la traduction automatique est médiocre, le traducteur post-éditeur mettra d’autant plus de temps à remanier le texte pour en faire un texte de bonne qualité. Les délais de la prestation seront donc rallongés et le coût sera finalement plus élevé. Parfois, selon la qualité du texte traduit automatiquement, il est préférable de faire entièrement retraduire le texte plutôt que de demander une post-édition. Il appartient au post-éditeur d’évaluer la faisabilité du projet.

Pour qu’une post-édition soit une vraie réussite, il est absolument indispensable de faire appel à un professionnel.

Les exigences de qualité en matière de post-édition sont différentes d’un projet à un autre. Dans tous les cas, la mission du traducteur-post-éditeur est de répondre à ces exigences en faisant le moins de changements possible sur la traduction automatique initiale.

Il existe deux types de prestations en post-édition : la post-édition partielle (« light ») et la post-édition complète (« full »). Le choix de la prestation dépend de l’usage que le client souhaite faire de son document.

Si le document doit être publié, le post-éditeur proposera plutôt une post-édition complète mais si le document doit être traduit pour une utilisation interne ou uniquement à but informatif, il proposera plutôt une post-édition partielle.

La post-édition partielle porte uniquement sur les erreurs de contenu (insultant ou culturellement inapproprié), termes manquants ou inutiles, les erreurs de traduction (dont les contresens), les fautes d’orthographe, de grammaire, ou encore les erreurs liées au glossaire (si celui-ci a été défini au préalable avec le client).

La post-édition complète quant à elle consiste à corriger également toute erreur de terminologie, l’ordre des mots, la structure globale de certaines phrases (reformulation), le style, la ponctuation et le format des chiffres. L’objectif est de rendre le texte cible fluide et agréable à lire.

La post-édition complète nécessite, contrairement à la post-édition partielle, de faire appel à un traducteur spécialisé dans le domaine du texte.

L’objectif de la post-édition complète est d’atteindre une qualité de traduction « humaine ».


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de FNAE

Connexion